Bagneaux

 

Eglise Saint Germain – Saint Vincent de BAGNEAUX

Cliquez sur les images pour les agrandir

Eglise de Bagneaux

La paroisse de Bagneaux (Son ancien nom « Bagnent » est cité vers 872) existait à la fondation de Villeneuve l’Archevêque au XIIe siècle

Son église, concédée à l’Abbaye bénédictine de Saint Germain des Prés de Paris a comme titulaires et patrons : Saint Germain et Saint Vincent. Saint Vincent rappelle la tradition viticole de Bagneaux, bâtie sur la continuation des éboulis argilo-calcaires de la champagne troyenne.

la nef de l'église de Bagneaux

Le maître-autel a un retable orné d’un tableau du XIXe, représentant le vieil archevêque Valère en crosse et mitre, accordant sa bénédiction au jeune Vincent tenant dans un plateau de grappes de raisin. Ce maître-autel est surmonté d’une « monstrance » destinée à disposer un ostensoir permettant aux fidèles l’adoration du Saint Sacrement.

Valère et Vincent

Monstrance de l'église de Bagneaux

Quatre statues remarquables appartiennent à cette église : à droite de l’autel, Saint Vincent, à gauche Saint Germain

Saint VincentSaint Germain

Et en consoles, à droite une statue de la Vierge à l’Enfant (XVIIIe siècle) en mauvais état, à gauche une belle statue polychrome de Sainte Catherine d’Alexandrie (XVIe siècle).

Sainte Catherine d'AlexandrieVierge à l'enfant - église de Bagneaux

Le vitrail, à gauche de l’autel, est de Cécile Boël, Maître verrier à Bérulle. Le thème dominant est le poisson, Ichthys en grec qui est un acronyme du Christ : Iésous KHristos THeou HUios, Jésus Christ Fils de Dieu.

Le poisson s'enroule autour d'un bâton, symbole du pasteur, il se termine par la proue d'une barque. Cette barque évoque la pêche miraculeuse. La barre transversale au dessus rappelle la croix. Le fond bleu évoque l'eau du baptême.
L'artiste s'est inspirée de l'épitaphe d'Abercius, évêque d'Hiérapolis (Phrygie), fin du 2e siècle : In Initiation aux Pères de l'Eglise de Quasten.

O race divine de l'Ichthys céleste,
Garde une âme pure parmi les mortels,
Parce que tu as reçu la source immortelle.
Réchauffe ton âme, mon ami, dans les eaux divines,
Par les flots éternels de la Sagesse qui donne les trésors,
Reçois l'aliment doux comme le miel du Sauveur des saints,
Manges à ta faim, bois à ta soif:
Tu tiens l'Ichtys dans les paumes de tes mains.
Je te prie, donne comme nourriture le Poisson, Seigneur et Sauveur.

Le site de l'artiste : http://www.vitraux-boel.fr

Vitrail de Cécile Boël

Eglise de Bagneaux